mardi 21 mars 2017

BIOTYFULL Box : le chouette concept

Quel meilleur jour que celui du printemps pour te parler de la Biotyfull Box !?! ♥

Des box, il en existe des centaines et j'en ai testé au moins une dizaine. J'ai été ravie, puis très déçue.

Ma copine Alice travaille pour Biotyfull Box et c'est donc grâce à elle que j'ai pu testé la box du mois de mars !


Le concept :

Clique sur l'image pour accéder au site !
Son prix : 39.90€ (au lieu de +85€ !)

Au début, ça m'a parut un peu cher. C'est vrai, pour à peu près le même prix, la BeTrousse offre environ 10 produits, par exemple. Oui, mais là, tout est bio, vegan, cruelty-free, et c'est vraiment, vraiment pas négligeable. La santé a un prix les gars...
Aucun échantillon, tous les produits sont full size, encore un très bon point.

Comme je vous l'ai dis très honnêtement sur snapchat (callipyche), je vais me servir de tout, aucune perte. Pour reprendre l'exemple de la BeTrousse (que j'aime beaucoup hein, même si j'étais bien plus enthousiaste au tout début, y'a quelques années. Notamment la trousse spécial cheveux qui était un pur délire ♥) il y a + de produits certes, mais je ne me sers jamais de tout. Je donne beaucoup : à mes copines, à ma mère, les produits que je trouve inadapté à ma peau, à ma vie. ^^
Là, il y a 5 produits, mais tous me conviennent.

Je découvre vraiment : je suis une vraie bite en tout ce qui est soins naturels, huiles essentielles, comment s'en servir, quelles vertus etc. (Merci au passage à Compotes et Capotes pour sa science ! Allez vite découvrir son blog, vous m'en direz des nouvelles !) Je me renseigne, je scrute et décèle quelles potions je vais bien pouvoir créer avec tout ça. Hashtag Dumbledore.

Bilan très positif pour ce premier test.

Tu connais ? C'est quoi ta box préférée ?

lundi 13 mars 2017

BOTANICALS FRESH CARE : la nouvelle gamme capillaire écoresponsable par L'Oréal

Toi aussi ça te fait drôle de lire "écoresponsable" et "L'Oréal" dans la même phrase ?

Et pourtant. Cette année, L'Oréal s'engage.
Grâce à SAMPLEO, j'ai pu tester :

le shampoing à la coriandre pour cheveux fragiles

Préparation renforçatrice infusée d’huile de graines de coriandre pour revitaliser & renforcer des racines aux pointes.
Parfum frais revigorant. Sans silicone, sans paraben, sans colorant. 

7.90€ disponible chez Carrefour, Carrefour Market et Monoprix

et le soin sans rinçage à la carthame pour cheveux secs

Préparation nutritive infusée d’huile de carthame pour discipliner la chevelure sans alourdir.
Parfum frais relaxant. Soin sans rinçage. Sans silicone, sans paraben, sans colorant.
8.90€ disponible chez Carrefour, Carrefour Market et Monoprix


Les promesses de la gamme VS mon avis :

"Tous nos ingrédients sont sélectionnés avec soin à la fois pour leur vertu et leur efficacité."

En voici la liste (si t'y comprends quelque chose...) 

INGREDIENTS : AQUA / WATER • SODIUMLAURETH SULFATE • COCO-BETAINE • LAURETH-5CARBOXYLIC ACID • COCAMIDE MEA • ISOPROPYLMYRISTATE • COCOS NUCIFERA OIL / COCONUT OIL •SODIUM CHLORIDE • SODIUM BENZOATE • SODIUMACETATE • SODIUM HYDROXIDE • PEG-60HYDROGENATED CASTOR OIL • POLYQUATERNIUM-10 •SALICYLIC ACID • LIMONENE • LINALOOL • BENZYLSALICYLATE • BENZYL ALCOHOL • ISOPROPYL ALCOHOL •GERANIOL • CORIANDRUM SATIVUM SEED OIL /CORIANDER SEED OIL • CETEARETH-60 MYRISTYL GLYCOL• CITRIC ACID • HEXYLENE GLYCOL • GLYCINE SOJA OIL /SOYBEAN OIL • PARFUM / FRAGRANCE. (F.I.L. C191080/1).

Franchement, y'aurait écris wsdlfjwxdvnwskdhf pour moi ça voudrait dire la même chose. #loose
Je suis jemenfoutiste à ce point là. A vue de nez ça m'a l'air par trop mal mais je ne suis pas complètement dupe, y'a forcément un ou deux ingrédients qui puent des pieds, c'est L'Oréal hein.

"Toutes nos préparations sont 0% silicone, 0% paraben, 0% colorant."

Alors là je les crois. Mes cheveux ne regraissent pas aussi vite qu'avec un autre shampoing siliconé, et je peux me laver les cheveux tous les jours sans qu'ils deviennent secs et sans les abîmer. 

"Nos flacons sont composés à 100% de matière recyclée, hors colorant."

Ok j'te crois. Bravo pour ça. #JeFaisLeTri 

"Nos parfums aromatiques sont composés de notes botaniques, qui infusent votre chevelure pour un pur moment de détente et de sensorialité."

Alors là par contre... Ça sent vraiment, vraiment autre chose que mes shampoings habituels bourrés de fragrances artificielles qui te font sentir la Soupline du cuir chevelu. Là, t'as + l'impression de te laver le crâne avec un bouquet garni avant de faire une blanquette de veau. Fexfy. C'est pas désagréable, mais ça sent fort la garrigue quoi. Tu prends l'accent de Marcel Pagnol en te frictionnant la tête et tu t'y crois à mort, con !
Le soin sans rinçage quant à lui sent un peu la menthe. Des odeurs fraîches pour cette gamme donc ! :) 

Au final : je suis plutôt satisfaite de ces produits. Je les utilise maintenant depuis environ 1 mois, presque tous les jours, et mes cheveux sont doux, brillants, pas alourdis ni ternes... Bons produits.

Tu as testé ?

samedi 11 mars 2017

À toi, le parent (beaucoup trop) laxiste.

Non parce-qu'à un moment donné, il faut dire les choses.
Attention, je ne vais donner aucune leçon d'éducation, premièrement parce-que je dois être dans le top 10 des pires mères du monde et deuxièmement parce-que je m'en bas profondément la race de ce que tu fous avec tes mioches chez toi.

Seulement, il faut bien avouer que malgré nous, on est souvent confronté à la médiocrité parentale. En voici quelques exemples.


  • Au boulot. Le petit Kevin a tout juste 3 ans, sa mère l'a habillé tel un motard, blouson de cuir et lunettes vissées sur le crâne, tenant sa mèche blonde pleine de gel sur son crâne encore mou. En tant que bonne bibliothécaire qui se respecte, je m'accroupis pour m'adresser à lui et là... ce petit enculé me retourne une baffe d'anthologie. A l'heure où la mienne aurait déjà traversé la salle sur le bide, la maman concernée, le regard bovin et le sourire niais me regarde l'air de dire "Gnééééhéééé c'est un petit rebelle mon Kevinou". Je ravale ma salive et je serre les dents, imaginant très fort dévisser la tête de cette jeune racaille, tout en plantant un cutter dans le bide de sa pondeuse. Hashtag JeNeSuisQuAmour
  • Nous sommes invités à l'apéro chez des amis, mais le petit Johan en a décidé autrement. Ça fait 10 minutes qu'on est là et il a déjà balancé le plat entier de cacahuètes sous le canapé, tapé sa mère, son père, le chat et la télé. Ouais ouais, je sais que la fessée est interdite, mais à quel moment tu vas te décider à lui décalquer sa face de connard ? Hashtag PiedBouche
  • Ta copine Nath' t'appelle pour passer boire le café. Of course, que tu lui réponds. Elle arrive, avec son inséparable petite Stacy. Tu sers le café, tu essaies d'en placer une, mais tu constates avec désappointement que Stacy aura le monopole de la conversation pendant 1h30, parce-que sa môman n'osera pas lui demander de fermer sa grosse gueule pendant que les grands causent. Hashtag Taggle
  • Nous allons manger chez nos amis. Les gosses sont plutôt tranquilles (oui oui !), ils regardent un film pendant qu'on discute. Puis les parents commencent à parler de sujets dont on se branle profondément : "Tu vois par exemple Killian est quand même beaucoup plus éveillé que Marvin. Ah beh ouais, Marvin lui c'est les muscles, c'est un sportif. L'autre c'est une crevette mais attention hein, y'en a là-d'dans !"... Les gosses entendent tout et moi j'ai envie de chialer pour eux d'avoir des parents si cons. Hashtag OnComparePasSesGossesTêteDeBite 
  • Tu croise enfin ton amie Aurélie, que t'as pas vu depuis 3 ans. La fameuse Aurélie avec qui tu as fais les 400 coups, la reine de la teuf. On décide de se retrouver autour d'une bonne bière, elle est accompagnée de ses deux enfants, pas d'soucis, on va quand même pouvoir parler, y'a pas d'prob... Ah beh si... au final elle a passé 3h a te raconter son accouchement en détails, le pipi, le popo, les nuits, la vie si merveilleuse depuis la naissance de ses merveilleux enfants dans sa merveilleuse vie de merveilleuse maman. "Tu reprends une bière ?" "Non ça va je vais aller me saouler la gueule avec quelqu'un de moins chiant, bisou". Hashtag CommeTétaisCommeTesDevenue
Alors alors, t'en as vu toi aussi ? Raconte !

mercredi 22 février 2017

10 astuces pour penser à autre chose qu'à bouffer

Mon coaching en ligne (→ tu peux cliquer si tu veux tout savoir là-dessus) a été plutôt efficace sur le point motivation et positivité, mais il y a un vieux démon que je ne peux révoquer : mon rapport passionnel avec la bouffe.

Je me régale de faire des soupes, de manger sainement, de voir mon poids diminuer, mes fringues moins serrées, faire mes courses intelligemment... C'est agréable de vivre sainement, c'est adulte, moderne.

Mais il arrive un jour, obligatoirement, irrésistiblement, où j'ai envie, besoin, de nourriture-doudou. J'ai besoin de raclette, de la manger en fermant les yeux et en jouissant, de lui rouler des pelles. J'ai besoin de magret de canard avec sa purée de patates douce à la crème fraîche épaisse 8000%, j'ai besoin de lui dire que je l'aimerai toute ma vie, que je ne peux pas avancer sans elle, que je préfère sacrifier ma vie sexuelle et sociale pour lui consacrer tout mon amour jusqu'à la fin des temps.

Puis après je regrette, je me hais, je suis grosse et j'envoie tout se faire enculer.


Oui, j'ai un RÉEL problème avec la nourriture.

Sur ces entrefaites, j'ai pris conscience qu'il était temps d'établir une liste des choses à faire en remplacement, en cas de goinfritude aiguë. C'était pas gagné. Mais vraiment. Puis, certaines choses ont fonctionné ! Sachant que le sport, les activités manuelles et intellectuelles sont exclues dans mon cas, voici ce qui m'a permis de ne pas (trop) craquer :

👊 boire un demi-litre d'eau citronnée. Je sais, ça vaut pas 4 Kinder Bueno, mais la fierté ressentie après avoir sifflé toute cette flotte est intense, et on n'a pas envie de tout gâcher. Et dès que le besoin s'en fait sentir : tisanes à foison et fruits frais.

👊 méditer. Réfléchir à ce qu'on voudrait être. Faire bosser son mental comme une guerrière, se dire qu'on est une ouf et que RIEN ne pourra nous faire céder comme une vieille bouse. Rien, même pas ce sandwich jambon-mayo-mozza (si, ça existe).

👊 se brosser les dents : beh écoutes, moi, le fait d'avoir la bouche propre, ça me donne pas envie de la resalir.

👊 téléphoner à une copine, jusqu'à ce que l'envie passe. Si t'as rien à raconter, invente. Et si t'as pas de copines, appelle ta mère. Ou fais des blagues à Pôle Emploi. Si tu as d'autres hobbies (couture, tricot, dessin, peinture, gode michet, n'hésites pas ! Tout est bon à "prendre"... du moment que tu oublies que tu as faussement faim).

👊 aller faire un tour. N'importe où, même juste dans ton jardin, sur ton balcon, dans ton quartier. Respire un grand coup, marche, respire, marche. Là, ça va déjà mieux.

👊 écris. Achète toi un joli cahier où tu te racontes pourquoi tu as décidé de perdre du poids : Ex : "J'ai décidé de perdre du poids pour être moins essoufflée, pour être mieux dans ma peau, pour m'offrir une putain de séance shopping de compèt' dès que possible... etc". Puis ce que tu feras quand tu aura perdu tout ce poids "Quand je pèserai enfin __ kg, j'irai à la plage en bikini, je porterai des robes légères, je reprendrai la danse, je ferai un strip-tease à chéricoco telle Salma Hayek dans "Une nuit en enfer" etc..." Fantasme sans limite à "ton futur toi". ♥

👊 regarde des photos d'Angelina Jolie à poils. Ça calme.

J't'avais prévenue.
👊 épile toi ! Mais OUI c'est une vraie astuce ! Surtout si t'es comme moi et que t'es croisée avec Chewbacca : ça va te prendre du temps, et t'auras pas le temps d'y penser que bim, ce sera l'heure du repas et tu pourras manger normalement.

👊 fais-toi belle ! On rejoint un peu le point précédent, mais prendre soin de soi, sans forcément tomber dans la superficialité absolue, fait un bien FOU ! ♥ Des gommages, des bains de pieds, du vernis, des masques, des huiles... On chouchoute notre futur corps de rêve.

👊 cuisine. Mais si ! Quand tu cuisines, t'es occupée, tu penses donc moins à bouffer. Non seulement ça te passe l'envie, mais en + c'est utile et tu seras contente d'avoir régaler tout le monde ce soir. :)

J'espère t'avoir un peu reboosté car je t'avoue que j'ai fais cet article pour m'auto-rebooster...

💪 FORCE ET HONNEUR !!

lundi 13 février 2017

L'acceptation de tous les corps ou l'intelligente tolérance

On nous bassine depuis quelques paires d'années avec des luttes en tous genres contre des racismes en tous genres. Le racisme anti-noirs, anti-beurs, anti-blancs, anti-femmes. Vu qu'on a vite fait le tour, on a innové un peu, on en a créé d'autres : le racisme anti-blondes, anti-roux, anti-chti...
Une fois la totalité du genre humain évoquée, on s'est assis et on s'est dit "Bon, là c'est réglé, faut plus qu'on traite ni les noirs ni les chtis, ni les roux. Voilà. On est bien là."

Mais le naturel de l'homme revient au galop.

jeudi 26 janvier 2017

Pourquoi j'ai honte d'être mère (parfois)

HONTE quoi.

J'ai honte d'être assimilée à ces femelles couveuses qui ne parlent et ne vivent que via "leurs trésors, leurs souffles de vie, leurs perles, leur oxygène, _________ " (Rajoutez un synonyme de votre choix.)

J'ai toujours l'impression (et à force il m'a bien fallut admettre que ce n'était pas qu'une impression...) que j'ai 3 trains de retard. Quelques exemples sont là pour vous indiquer les situations gênantes dans lesquelles on peut se trouver quand on est une mère plutôt pas comme les autres.


Situation de honte n° 1 : T'es en soirée avec tes potes, tu bois, tu ris, et là ta copine-maman-reloue te regarde avec ses yeux soit-disant compréhensifs et lance, en t'incluant dans la phrase "Ils nous manquent nos p'tits bouts quand même hein ?" Euh... Pardon ? Elle est bourrée c'est ça ?
MAIS PUTAIN NON ! Laisse moi ! Parle pour toi ! Moi j'suis bien là, merde !
Pourquoi il faut que tu m'inclues dans ta vie de merde ? Et voilà, super, tout le monde me regarde d'un air condescendant compatissant maintenant et je vais être obligée de faire semblant d'être songeuse pour pas passer pour la mère fouettard. Pas merci.

Situation de honte n° 2 : A la terrasse d'un pub le soir avec les copines. Ta copine-maman-reloue se lève de table, il est 22h30, et dit à l'assemblée : "Désolée je dois y allée, Noé se lève tôt demain, j'ai des obligations, hihi ! Bonne soirée, bisou !". Tous les regards se tournent vers toi l'air de dire "Et toi, Alice elle se lève tôt aussi non ? Mère indigne." ... "Ouais mais moi je préfère me mettre la race et la laisser à ses grands-parents demain tu vois". Non, non Aude, ne dis rien.

Situation de honte n°3 : T'as passé le week-end à t'ivrogner et à te faire des soins des pieds pendant que ta poulette a regardé 6 fois d'affiler "Les Aristochats" : un bon week-end quoi. Quand "Béa" arrive et te montre les photos de sa reproduction du Louvre en pâte-à-sel, réalisée avec ses 4 "merveilles" dimanche après-midi. Tu sais, ce même dimanche où toi tu suppliais ton unique gosse de LA FERMEEEER MAMAN DÉCUUUVE MEEERDE !!! Voilà, ce dimanche là...

Situation de honte n°4 : Sur les frigos des parents biens, y'a TOUS les dessins de Prodige-né depuis qu'il est venu au monde. Moi, j'en ai jeté 9 sur 10... Non mais c'était moche, j'vous jure.

Situation de honte n°5 : 17h. Tous les parents arrivent à l'école pour récupérer leurs enfants, comme des robots fourmis, ils se dirigent là où se trouve leur gamin. On est en janvier, et je sais toujours pas où est sa classe...

Situation de honte n°6"Tu sais les gosses, faut les laisser s'exprimer, ça les épanoui. Tu vois là par exemple, Killian hurle mais c'est pour extérioriser son mal-être intérieur profond. C'est son auto-psychothérapie tu vois ?" Putain la mienne elle a même pas le droit de hausser le ton seulement. "Ah mais si si, tu DOIS la laisser faire. Comme pour les objets tu vois, même s'ils cassent, c'est pas grave, c'est l'apprentissage". T'as raison ouais, pose un doigt sur la télécommande j'te dévisse la tête. "Mais la fessée est interd..." PAN PAN !

Situation de honte n°7 : "KEEEUUUUWWWAAA ???? T'as jamais amené ta fille au manège alors qu'elle va avoir 3 ans ???!!! Mais LA PAAAUVRE !! C'est trop porrible, c'est trop pignoble !" Ah. Ok, pardon, vraiment, je savais pas que c'était vital et que ça rendait les gosses vachement plus heureux et intelligents. De toute évidence ça a pas l'air de fonctionner avec les tiens en tous cas. Allez bisou, je dois y aller j'ai rien à faire !

Situation de honte n°8 : - "Ouais Aude c'est Nath', ça te dit qu'on aille au parc amener les gosses cet aprèm ? Tu sais, ils jouent ensemble et comme ça nous on est deux aussi, on se fait moins chier !" 
- Ok, je prends un pack de bière ? Il fait beau, on pourra...
- Non mais Aude, pas avec les enfants, quand même allons...
- Ah. Bon beh du coup j'te laisse Alice s'tu veux ?
Biiiip... Biiiip... Biiiiip..."  Nota bene : Penser à supprimer Nath' du répertoire.


La moitié des lecteurs de cet article vont se vexer car ils vont se reconnaître, l'autre moitié va appelé la DDASS. Mais je voulais quand même vous dire que malgré tout ce que je fais (apparemment..) SUBIR à ma fille, elle est calme, gentille, câline, elle ne touche à rien, même chez les autres, elle sait qu'elle n'a pas le droit. C'est une sale gosse comme les autres, elle a son caractère (de merde), mais on essaie de faire en sorte de pas être évités par la totalité de notre entourage pour cause de mouflet relou.

Dans tous les cas et une bonne fois pour toute : que chacun se mêle de son trou de balle, (nous et) nos enfants ne s'en porteront que mieux.

Bisou !

samedi 21 janvier 2017

Bilan 2016 : coaching, perte de poids et cheminement vers le "moi en mieux"

Non j'te rassure de suite, j'ai pas viré "healthy-fit-mes-couilles-en-shorty". Je suis bien trop débauchée pour ça.
Mais on est toujours en janvier, j'ai LE DROIT de faire un article-bilan.

Plutôt que de faire un billet sur les bonnes résolutions à venir, j'ai préféré en faire un sur celles que je n'ai pas tenu en 2016.

Après un début d'année chaotique, j'ai finalement réussi à bien redresser la barre : je me suis faite aidée. (voir ici). Le coaching en ligne m'a été très bénéfique : certes j'ai perdu du poids (presque -5 kg) depuis mi-octobre, mais j'ai aussi changé ma façon de voir les choses, je suis plus détachée du négatif tout en étant plus attentive aux émotions et aux autres. Bon, j'suis tellement écorchée dans le fond que c'est une vraie psychothérapie qu'il me faudrait, mais le coaching m'a déjà rendue meilleure. C'est toujours ça de pris.

video

C'était pas du tout prévu la perte de poids. J'veux dire, 2016 a été je crois la seule année où je ne me suis pas dis "Allez, cette fois, je perds 10 kg !" ou "J'arrête de fumer". Non, cette année j'avais décidé de rien arrêter du tout, que tout resterait exactement comme ça et que c'était très bien. Puis finalement... Je suis donc vraiment ravie de commencer 2017 avec 5kg de moins que l'an dernier. Tu le sais, je suis pas une obsédée du physique, mais rentrer sans forcer dans son jean, être moins essoufflée en montant 8 étages, avoir moins mal aux reins pour cause de bide à Carlos... c'est plaisant.

En revanche, j'ai pas du tout ralenti sur le café, l'alcool et la clope. J'te jure j'ai essayé ! Mais si j'arrête la fête, faut aussi que j'arrête de fréquenter les gens qui la font, et ça veut dire que je vais devoir me taper les gens pas marrants dont les hobbies tournent autour du sport, des après-midi crêpes et des conversations chiantes comme un jour sans vin.
Au diable le vieillissement précoce, moi j'veux qu'on s'la fende !

J'ai décidé également, durant ces 3 mois de coaching, que je serais désormais plus présente sur le blog, plus active, plus réfléchie : raté. J'y arrive pas. Des fois j'me dis "tiens, je pourrais faire un article sur ça" puis je redescends aussitôt "Ouais mais non, tout le monde s'en bat la race de ça." Pourquoi ? Parce-que JE m'en bat la race et que je vois pas vraiment l'intérêt de lire un article sur tel ou tel objet aussi insignifiant. Pourtant, j'en lis tout le temps moi ! Mais "elles", elles prennent de belles photos, elles écrivent bien, ça donne envie... Moi, j'y mets pas le cœur, alors je préfère mettre mon manteau et aller boire un coup avec les copines. Indécrottable.

Ceci dit, je me rattrape un peu sur Instagram et Snapchat (Callipyche), où j'essaie de partager avec plus ou moins de constance des photos et, depuis peu, des vidéos. J'y prends goût, j'ai moins d'appréhensions, moins honte de ma gueule.

Concernant les envies et les projets, je dois en avoir environ 376. Acheter une maison, me marier, faire un deuxième bébé, gagner au Loto, perdre encore du poids, faire des swaps encore et encore, sortir moins, mais sortir +, lire, écrire beaucoup, trouver des idées, rencontrer Laura, faire un footing (le premier de ma vie...), fumer moins, boire moins, rencontrer des gens sympas...

Je vais probablement en tenir deux sur 376, mais y'a un connard qui a dit que c'est l'intention qui comptait.

♥ BONNE ANNÉE LES P'TITS FIONS ! ♥