mardi 17 octobre 2017

WonderBox : le Mas des Sources Cévenol

Pour Noël, mon parrain nous a offert une WonderBox sur le thème "Escapade Gourmande en Amoureux", et étant totalement friands de ce genre de cadeau, on a aussitôt épluché le livret des destinations à faire à travers la France, mais aussi l'Espagne, la Belgique, le Portugal etc, et même le Maroc. 
N'ayant qu'une nuitée et ne pouvant pas faire plus, nous avons décidé de ne pas partir à + de 3h de chez nous. On cherche donc un joli petit coin dans la région et bingo, on tombe sur une description d'un joli Mas paisible dans le Gard.

J'appelle pour réserver, la dame au téléphone est agréable et, aussitôt raccroché, elle m'envoie un texto avec la confirmation de réservation ainsi que l'itinéraire pour arriver à destination.

A peine arrivés, nous sommes charmés par la beauté et l'authenticité du lieu.

 
Madame Brun, maîtresse des lieux, est souriante et douce, ce qui n'est des fois pas le cas lorsque l'on réserve via ce genre de Box... On apprécie.

La petite salle à manger


Nous avons passé la nuit dans cette chambre d'hôte, mais il existe plusieurs logement : suite, appartement et même de quoi accueillir jusqu'à 8 personnes, avec cuisine, salle à manger etc...

Pour faire clair : 

Nous avons aimé : 
- la chaleur dans la chambre en pierre
- le cadre magnifique
- la propreté des lieux
- la petite rivière qui est à deux pas
- les infusions à disposition dans la chambre


Nous avons moins aimé : 
- le plafond de la chambre très bas ! (heureusement, on n'est pas bien grands)
- le fait de manger seuls au lieu de festoyer avec les autres personnes présentes sur les lieux (je pensais que c'était le but de la chambre d'hôte)
- l'absence de machine pour Carte Bleue : on a du faire 20 minutes de bagnole pour accéder au distributeur le plus proche !
- le lit qui grince sa race (autant te dire que si tu veux niquer, fais le dans la forêt !)
- pas de savon dans la douche. J'aime bien quand y'en a.

Le repas offert avec la Box comprend un apéritif, une entrée, un plat et un dessert. On a pris une bouteille de vin en supplément, à 16€. C'est de la cuisine familiale, simple mais bonne, digne d'un gîte comme celui-là. On ne s'attendait pas à un truc 3 étoiles, mais quand même, pour une Box qui a pour thème "escapade GOURMANDE", on est un peu resté sur notre faim. Quand je mange comme à la maison, j'appelle pas vraiment ça "gourmand", même si c'est bon. Peut-être faudrait-il changer de thème ? Champêtre conviendrait mieux, par exemple. 


Le petit déjeuner compris également, est bonne France : pain grillé, brioche, thé, chocolat ou café, et confitures maison très réussies.

La visite est terminée. Nous avons émis l'éventualité d'y retourner avec les copaings, à voir... 

Pour connaître les prix et les disponibilités, si ça vous intéresse vous accéderez au site du Mas ICI, ou via Wonderbox ICI.
Voici au cas où les coordonnées : 

Contact : BRUN Brigitte Le Thau 30450 CHAMBON 
Tél : 04.66.60.47.23 & 06.83.04.46.82
Email : brigittebrun2@orange.fr

Bisous les p'tits fions !

jeudi 28 septembre 2017

Je suis pansexuelle : c'est grave Docteur ?

Tout d'abord, une petite définition de ce mot nouveau et chelou qu'on voit et entend un peu partout en ce moment : 
Définition :  La pansexualité se définit comme l'attirance sexuelle, émotionnelle, romantique ou spirituelle pour d'autres personnes sans considération de leur sexe biologique, de leur expression de genre ou de leur orientation sexuelle.
[Elle se rapproche beaucoup de la sapiosexualité (Un sapiosexuel est une personne chez qui l’intelligence de l’autre provoque une excitation sexuelle) Certain font la différence, moi je ne la fait pas. Puis on va essayer de pas trop s'embrouiller.]

On y voit déjà plus clair.
Souvent confondue avec la bisexualité, la pansexualité est, en tous cas à mon sens, un coup de coeur plus intellectuel que physique pour un être humain.

Déjà enfant, j'avais des amiEs que j'aimais d'amour fou. Des copines qui me faisaient rire, avec qui je passais des journées à discuter, à jouer, à découvrir. Des relations platoniques qui me comblaient encore plus que n'importe-quel plan cul au monde.
J'étais Amoureuse.
Je ne supportais pas qu'on puisse leur faire du mal, je pleurais si l'on se disputait et je faisais tout pour reconquérir leur coeur.
Je ne faisais pas vraiment la différence entre une fille et un garçon : si la personne attirait mon attention et me séduisait psychologiquement, je l'aimais, quel que soit son sexe ou sa sexualité.

Très vite on m'a qualifié de "gouine" ou de "chaudasse", mais moi, j'étais juste love. Vraiment. Avec des sentiments purs et vrais. Je voyais pas où était le problème, puis j'ai grandis.

Lorsque la discussion s'y prêtait, j'essayais d'en parler, à des amis, des inconnus, des gens en soirées, à la fac... Suis-je vraiment désaxée sexuellement comme on veut me le faire croire ?
Les avis ont fusé...
De la part des hommes : "Ah ouais deux grosses cochonnes ensemble le kiff !" Eh le bouseux, y'a ton bus qui s'en va...
De la part des femmes : "Non mais le physique c'est quand même un MINIMUM ! On peut pas tomber amoureuse que d'un cerveau..." Heureusement que t'es bonne, donc.
Des homosexuels : "Aaaaah mais c'est horrible de m'imaginer avec une femme (un homme), cet organe génital dégueulasse là, beeeaaark, ah non, je préfère les hommes (les femmes), y'a pas photo !" Et ça réclame de la tolérance !
Des hétéros : "Non mais tu te cherches, décide toi à un moment donné ! Tape toi un délire une bonne fois pour toutes et vois ce que tu préfères !" Ah beh ouais, j'suis con !

Personne, PERSONNE ne comprenait. Même les autoproclamés "ouverts d'esprit" étaient persuadés que j'avais un GROS souci. Et je le croyais !
Je tombais amoureuse des âmes, et on me parlait de bite et de chatte. Tout le temps. Sans arrêt.

Puis j'ai découvert ce mot : pansexuelle. Je n'étais plus seule puisque quelqu'un d'autre que moi l'avait inventé !

Je fais la différence avec la bisexualité car il est clair que je suis + attirée sexuellement par les hommes. Mais l'amour, il peut me tomber sur le coin de la gueule de n'importe-quel côté : homme, femme, jeune, âgé, hétéro, homo, bi, trans' même !
Je ne maîtrise pas : c'est comme ça. Je tombe amoureuse de la personnalité.

Evidemment je me suis posée un milliard de questions : pourquoi suis-je comme ça ? Qu'est-ce que j'ai râté ? Quel traumatisme ? 
Mais rien. Tout va bien. J'ai été éduqué dans une famille saine, ni bobo ni prolo, quelques tabous mais toujours de la bienveillance.

Aujourd'hui, à 30 ans passés, j'ai arrêté de me poser des questions. J'assume pleinement, et puis de toutes façons, je n'ai pas le choix : je SUIS comme ça.

Tu connaissais toi la pansexualité ?
Quoi qu'il en soit, si tu as un avis constructif, je serais ravie de le lire. 😊

→ Si toi aussi, tu te "cherches", tu peux t'y retrouver dans cet article plutôt très bien expliqué : ici.

jeudi 21 septembre 2017

Wishlist d'automne

J'avais prévu de m'acheter plein de jolis trucs pour essayer de compenser ce temps hivernal, mais on vient de faire réviser la bagnole... Autant te dire que je peux me la foutre au cul la wishlist. Mais je voulais quand même la partager; ça peut donner des idées pour soi, ou pour offrir (à moi, par exemple).


En cliquant sur les noms des produits, tu atterrira sur les sites correspondants. Bonne visite ! 

Console extensible - Nous avons une petite maison, et ça serait un gain de place considérable ! De plus, notre très très vieille table vient de lâcher.
Plaid tout doux - Parce-que j'ai envie de me vautrer sur le canap' et boire du cappuccino.
Bottines - J'en achète au moins deux paires par an. C'est pour moi un indispensable. Ça va avec tout ! 
Robe dentelle noir et blanc - Franchement je craque, elle est TELLEMENT belle. ♥
Blouse rose - J'ai un problème avec les cols claudine, je mettrais que ça !
Bougie Yankee Candle "Nuit d'automne" - Je sais pas ce qu'elle sent, mais si elle donne envie de foutre sous un plaid, il me la faut.
Emportes-pièces "Noël" - Pas très automnal, mais j'ai envie de faire des sablés avec ma poulette. 

Et toi c'est quoi ta ouisheliste d'automne ?

lundi 18 septembre 2017

J'ai testé : Vitalité 4G de Forté Pharma

Le coup de mou du changement de saison, il est violent chez moi. Si en plus il fait gris et que j'ai mes règles, tu te crois dans un épisode de Derrick le jour de la Toussaint. #GrosseAmbiance

Je n'ai pas voulu partir sur une cure de magnésium qui allait me prendre 3 mois et que j'allais oublié 5 jours sur 7. Alors, je suis allée en pharmacie et le vendeur m'a conseillé ça.

Pour environ 15 €, la cure coup de fouet naturel de Forté Pharma comprend 20 ampoules de 10 ml chacune à prendre tous les matins avant le p'tit dèj. (si tu es une bite en maths, ça nous donne donc un total de... 20 jours de cure. De rien.)

Les 4 ingrédients principaux sont : 
- le Ginseng (3000 mg)
- la Gelée Royale (200 mg)
- le Guarana (100 mg)
- le Gingembre (600 mg)
soit 4 ingrédients naturels dynamisants.


Mon (humble) avis :

20 jours se sont écoulés. Durant ces 20 jours, je me suis tapée une dizaine d'insomnies, j'ai été malade (bronchite/otite de l'espace...), j'ai bossé, fait la paperasse de rentrée (chiant), les visites médicales (chiant), les inscriptions aux activités (chiant), les apéros (ch... ah non.), les dîners entre amis, les repas de famille, et j'ai ressorti mes manteaux vu ce p*t@!n de froid polaire soudain de mes deux.
Et ça va.
Pas de coup de mou, pas de sentiment de dépression post-fatigue/rentrée. Je dirais même étonnement, presque tout le contraire ! Je me suis levée chaque matin motivée et en forme. Effet placebo ? Peut-être, ça fonctionne sur moi. Mais je pense honnêtement que ce produit est juste efficace.
Je rappelle que je ne suis pas payée pour te raconter ça. Et même si je l'étais, je promets de dire toujours la vérité vraie, mon véritable ressenti.

Question goût, c'est pas désagréable du tout (ouais parce-que les ampoules parfois hein...), un léger parfum d'orange/citron à peine sucré.

Un dernier point, qui m'a surpris :  j'ai paaaaaaas arrêter de pisser ! Ce truc a un effet diurétique considérable.
En revanche, il contient de la caféine, si t'es intolérant ou enceinte, évite. 

Je pense refaire une cure après les fêtes, en général c'est mon deuxième gros coup de mou de l'année.

Si tu as la flemme de te rendre en pharmacie, tu peux shopper ça ici clik ! , et moins cher en + !

Alors, tenté ? Tu connais ?

dimanche 10 septembre 2017

Le Secret du Poids : suite et (presque) fin - (AVANT/APRÈS)

Les bourrelets et moi, on se connaît depuis toujours.
Je n'ai jamais été mince, j'ai essayé tous les régimes du monde, j'ai perdu du poids, beaucoup, j'en ai pris, beaucoup...

À 20 ans, j'oscillais entre 60 et 68 kg. (pour rappel, je fais 1m63)
À 23 ans, j'ai essayé Dukan et j'ai pesé 57 kg.
À 25 ans, j'ai stabilisé à 62/63 kg.
À 30 ans, je suis tombée enceinte : 81kg.
À 32 ans, j'ai retrouvé mes 63 kg.
Cette année là j'ai entrepris un coaching en ligne (articles ici) : j'ai décidé de retrouver le poids dans lequel je me sens bien : 58 kg. Et j'y suis arrivée !
Ce poids est idéal pour moi. Je ne suis ni maigre ni grosse (à mon sens hein...), je ne suis pas boudinée dans mon 40 : je me sens bien. Enfin !

La méthode Le Secret du Poids, je t'en ai parlé souvent, beaucoup, et pour cause : elle a changé ma vie. Le credo : manger de TOUT. On a du mal à y croire, et pourtant. J'ai minci en mangeant des kébabs et de la raclette. Tout est question de gérance, faut jauger, s'organiser un peu. Non, 3 jours de MacDo-crêpes-cassoulet ne te feront pas maigrir. Il faut être évidemment raisonnable, mais ne surtout, SURTOUT pas se frustrer.

J'ai des journées pétages de câbles ou je bouffe tout ce que je trouve, abusément, et je m'en veux.
Le lendemain, je redresse la barre, je bois beaucoup d'eau et d'infusions et le tour est joué.

Le sport ? Toujours pas. Je m'y mettrais un jour. Peut-être. Pas.

Et puisqu'un connard a dit un jour qu'une photo valait mieux que 1000 mots, je vais fermer ma gueule et te la mettre (la photo...).

#miroirsale
Ok, le bronzage avantage beaucoup, mais on voit quand même la différence.

Pour la 198368736875 fois : SI J'Y ARRIVE, LE MONDE ENTIER PEUT Y ARRIVER.

mercredi 6 septembre 2017

La méthode flylady : la solution pour les bordéliques

Il y a quelques mois que je suis sur ce groupe d'entraide (décidément, j'suis abonnée à tous les groupes d'entraide du monde... Moi besoin de soutien ? Si peu... Soit, clique ici pour rejoindre !). Il s'agit d'un groupe dédié aux bordéliques/surbookés/flemmardasses/dépassés par le foutoir ambiant de la maisonnée/voiture/jardin/garage/bureau... Des gens qui aimeraient bien mais n'arrivent pas : des gens comme moi.


Pour la mise en bouche, voici les 11 commandements de la méthode FLYLADY :

1. Tu garderas ton évier propre et brillant.
La base. Au début j'étais sceptique, mais c'est vrai que ça encourage à garder le reste propre. 

2. Tu t’habilleras tous les matin, même si tu n’en as pas envie. Tu n’oublieras pas tes chaussures à lacets.
Les fameuses "flyshoes". Je vais pas tout te raconter, mais c'est important d'avoir LA paire de chaussures pour flyer : celles qui t'empêchera de t'affaler sur le canapé, qui aura l'unique utilité de ranger. 😊 

3. Tu feras ta routine du matin et du soir tous les jours.
La procrastination n'a plus sa place dans cette méthode... C'est pour moi la chose la plus difficile. #branleuse

4. Tu ne te laisseras pas distraire par ton ordinateur.
"Allez, je range un peu et je vais me doucher ! Oh, j'ai deux notifications facebook... Voyons vite-fait... Oh, Natoo a sorti une nouvelle vidéo... Oh, Youpor..." bref. Pour moi, c'est dur.

5. Tu rangeras derrière toi. 
Rejoint un peu le point n°3. Ce sont des habitudes que je n'ai pas et que je me force à prendre, petit à petit.

6. Tu n’essaieras pas de faire deux choses à la fois. Une tâche à la fois !
Le gros problème du bordélique : s'éparpiller.

7. Tu ne sortiras pas plus de choses que tu ne pourras ranger en une heure.
Va dire ça à ma fille !

8. Tu feras quelque chose pour toi chaque jour, chaque soir ou chaque matin.
Très important ! Prendre du bon temps. ♥ Ça, je sais faire.

9. Tu travailleras le plus vite possible pour que ce soit fait. Cela te donnera plus de temps pour jouer plus tard.
Vite, mais bien ! :) 

10.Tu souriras même si tu n’as pas envie. C’est contagieux. Tu décideras d’être contente et tu le seras.
L'indémodable méthode Coué. Ça marche ! 

11.Tu n’oublieras pas de rire tous les jours. Ni de prendre soin de toi, tu le mérites.
Allez YAAAAAA !!!

Je m'y suis mise l'an dernier à peu près à la même période : mes habitudes ont changé, je suis de meilleure humeur en rentrant chez moi, et je prends toujours plaisir à rester sans rien faire mais... dans ma maison rangée.


Je suis loin, trèèèès loin d'être devenue complètement maniaque, mais je n'ai plus honte de recevoir à l'improviste. J'ai encore quelques efforts à faire, notamment sur les vitres (que je dois faire environ une fois tous les 3 ans... oui...), et je dois m'atteler au lessivage intensif des joints, des plinthes et des murs : l'angoisse. Je sais qu'il faut que j'y aille petit à petit, mais c'est vrai qu'en voyant la surface de boulot, j'ai un peu la crotÔku. ^^ FORCE et HONNEUR !

Tu connais la méthode flylady ?
Tu l'appliques ?
T'en penses quoi ?

dimanche 3 septembre 2017

Mon enfant doit-il obligatoirement choisir une activité extrascolaire ?

C'est la rentrée ! L'heure des résolutions, des fantasmes sur l'avenir du mouflet et des grands projets. Chacun y va de son enthousiasme.

- Byron fera du Tae Kwon Do, du violon, du cheval et de l'escrime dès septembre !
- Génial ! Moi Samantha préfère la danse, la natation, la flûte et le tennis. Et toi ?
- Euh... On a encore rien décidé. Elle a 3 ans et demi, j'suis même pas sûre qu'elle sache vraiment quoi foutre en fait. Puis c'est un coût non ? 200 balles l'année par ci, 150 par là. Une seule activité à la limite. Et encore, elle est petite je trouve.
- Ah mais non CROIS MOI plus tôt c'est, et plus la motricité (blablabla langage de MILK de mes deux). Mickaël Jackson a commencé très tôt, Surya Bonaly aussi !
- Wow, t'as envoyé de l'argument de compèt' là, j'appelle de suite.
...

Pourquoi ce besoin excessif de sur-solliciter les enfants ?


Evidemment j'y suis passée aussi : tutu, piano, solfège, judo, j'en passe... mais j'ai jamais été à ma place. La concurrence, l'esprit de compétition, avoir la gagne, être la plus douée, la plus gracieuse, se prendre au sérieux... je m'en tapais. Le seul truc qui m'intéressait, ce que je recherchais, c'était rigoler un peu, passer du bon temps. C'était pas le cas de ces challengers en herbe : j'ai vite déchanté.
Aussi, les conditions familiales faisaient que... Papa malade, nous préférions passer nos temps libres à nous balader ensemble dans la garrigue, cueillir des asperges ou marcher jusqu'au phare.

Lorsque nous étions "coincés" à la maison pour les raisons évoquées précédemment, je me souviens avoir passer des heures, des journées, à m'ennuyer dans ma chambre, à inventer des jeux, à écrire des lettres, à rêver... Je dessinais même des "semblants" de bandes-dessinées (que je n'ai jamais retrouvé Dieu merci hélas...). J'avais, via le Journal de Mickey auquel j'étais abonnée pendant une bonne décennie, trouvé une correspondante en Australie, et c'est comme ça que j'ai commencé à parler anglais. Ça me fascinait. J'avais 9 ans et j'arpentais le dictionnaire bilingue dans tous les sens pour essayer de lui écrire quelque chose de convenable... (Pour la petite anecdote, nous nous sommes retrouvées cette année sur Facebook. ♥) Parfois j'invitais des copines à la maison, on inventait des chorégraphies pourries, on chantait, on s'enregistrait, on riait... et même si j'en ai beaucoup voulu à mes parents, je m'occupais, seule ou accompagnée, mais toujours avec de l'imagination bâtie grâce à cet ennui.

Je ne suis pas DU TOUT adepte du sempiternel "c'était mieux avant", mais force est de constater qu'aujourd'hui, plus aucun enfant ne s'ennuie : tablette, Nintendo DS, activités en tout genre : accrobranche, bowling, VTT, piscine, zoo, parcs d'attraction, aquarium, karting, laser game, manèges, sorties... Il faut faire des trucs, tout le temps. Il faut que l'enfant joue, saute, coure, rit, apprenne; il faut qu'il sache faire un maximum de choses en un minimum de temps.
Le niveau intellectuel de ces générations s'est-il amélioré pour autant ? Je ne crois pas.
"Booooouuuuudhuuuu qu'il est dégourdiiii !!!" Serait-ce le nouveau leitmotiv du parent lésé qui se plaît à dire à qui s'en bat pas trop les couilles "MOI MON FILS il sait le faire, ça !"... #LaSolitoudiné

Evidemment je regrette de ne pas être devenue érudit du piano, ou danseuse étoile. "Si mes parents m'avaient forcée, je serais forcément devenue quelqu'un !" ai-je déjà lancé. Possible. J'arrive pas vraiment à dire si ça rend plus ouvert d'esprit ou intelligent. Un peu comme les voyages chez certains : lorsque ça revient de telle ou telle destination, ça se prend pour un explorateur qui étale sa culture sur le petit esprit du pauvre plouc sédentaire que tu es.
Je généralise, mais je sais que tu vois ce que je veux dire.

Bref, Alice assistera à son premier cours de danse le 6 septembre. Elle l'a demandé. En réalité, elle veut juste faire comme sa copine Luna, et... rigoler un peu, je suppose...