samedi 15 avril 2017

Être une mère indigne : 5 astuces pour assumer complètement

Alors, si tu es enceinte, que tu te drogues, et que tu penses être rassurée en lisant ça, c'est raté. Je ne vais pas pouvoir t'aider, tu es foutue et tu devrais te suicider. Bisou.

Pour les autres, voici quelques conseils pour moins se ronger la glotte quand on prend des décisions un peu moisies concernant le bien de ses mouflets. 

Cas A : Il fait un temps magnifique, tu pourrais amener ton gosse au parc et le regarder glisser sur le toboggan toute l'après-midi, mais tu préfères le coller devant Vaïana pour pouvoir faner sur ton sofa. 
=> CULPABILITÉ ! 
Ne t'en veux pas : le parc, c'est la jungle, du sale gosse tous les mètres carré, ça crie, ça se pousse, ça chiale, le soleil ça fait des insolations, et pour peu que t'aies oublié le goûter alors là c'est Fukushima. Tu vois, t'as bien fait. 


Cas B : Ça fait 3 jours que tu termines tard le soir, tu as vu ta fille 15 minutes en tout, tu as enfin l'occasion de passer une soirée entière avec elle mais ta pote t'appelle pour faire un resto et tu acceptes. 
=> CULPABILITÉ !
Ne t'en veux pas : c'est vrai, elle est bien seule avec son papa chéri, puis qui te dis que tu lui manques réellement ? Et avouons que ce magret va tellement bien avec ce vin rouge, c'eût été dommage de s'en priver.

Cas C : "Mamaaaan, ze veux un Shockobon s'il te plaît ! - Y'en a plus..." Menteuse ! (ça marche également pour le Cas C2, où tu attends que ta progéniture ait mangé ses haricots verts et soit couchée pour envoyer ton mec chercher du MacDo).
=> CULPABILITÉ !
Ne t'en veux pas : Ok, tu lui as menti pour pouvoir te les bouffer ce soir pépouze devant The Voice, mais c'est pour son bien : moins de Shockobons, moins de caries, moins de problème de poids (ça sera tout que pour toi !). Tu es vraiment une mère très responsable, bravo ! 


Cas D : Tu appelles ta mère pour aller chercher ton fils à l'école en prétextant une excuse bidon, alors qu'en fait t'as juste la cagne de t'habiller. 
=> CULPABILITÉ !
Ne t'en veux pas : il faut aussi que ce petit bout de chou profite de sa mamie ! Tout ça, c'est du patrimoine Madame ! 

Cas E : C'est son anniversaire ! Sur Pinterest, les mamans qui déchirent font des gâteaux Olaf, avec la Reine des neiges qui s'allume et clignote du flocon jusqu'à la couenne. Toi, t'es allée acheter une pauvre tarte à Super U parce-que pâtisser ça t'emmerde. 
=> CULPABILITÉ !
Ne t'en veux pas : tu ne fais qu'apprendre à ton enfant la réalité de la vie. Tout ne peut pas être tout beau tout rose tout parfait. Non. Au milieu des gens parfaits il y a la réalité : toi. C'est important de ne pas tromper ses enfants, de les préparer à l'avenir, encore bravo !

Ça va mieux ? ♥ 

mercredi 5 avril 2017

Éloge du jemenfoutisme.

J'avais pas d'autre idée de titre pour cet article...

Quand j'étais petite fille (j'adore quand ça commence comme ça), la question qui revenait le plus souvent était évidemment "Qu'est-ce que tu veux faire plus tard ?" Alors, pour ne pas décevoir certain, je répondais "maîtresse" ou "journaliste", parce-qu'avoir de l'ambition, c'est cool, puis ça peut aussi rendre fiers tes parents ou ta grand-mère... Seulement, la vraie réponse, celle que je disais en cachette dans ma tête ressemblait plutôt à "je sais pas et je m'en fous". La réponse ringarde, celle qui fait que les gens te déconsidèrent après tu sais...
Ma chère maman, pour me protéger de ces carriéristes-précoces, me chuchotait à l'oreille un bienveillant "T'occupes ma poulette, tu auras tout le temps d'y penser". Merci maman, parce-que franchement, les grands, y'a que ça qui les intéresse : ce que l'on va bien pouvoir devenir plus tard. Ce que l'on va bien pouvoir encaisser par mois plus tard, en fait.

Hélas, à l'âge où j'avais donc "tout le temps d'y penser", mon état d'esprit était toujours le même : je sais pas et j'en ai putain de rien à foutre. Le jemenfoutisme a grandit, et le langage fleuri avec.


Puis, de fil en aiguille, avec l'aide d'un petit peu d'études et de beaucoup de piston, j'ai trouvé un job. Un job comme tous les jobs que j'ai pu avoir dans ma vie : un job où je dois faire semblant, tant bien que mal, d'être normale, comme il faut, aimable, souriante, patiente. Un job où, comme la majorité des français (enfin ça, c'est moi qui le crois, rassurez-moi et dites-moi que vous êtes absolument vous-même au travail, que ça existe !), je dois faire la révérence pour 1000 pauvres euros par mois, et dire merci, merci, merci.
Une deep throat en bonne et due forme, qui me rappelle tous les jours que j'ai raté ma vie.


"Mais pourquoi tu changes pas de taff ? Quand on veut on peut ma vieille, donne toi les moyens ! Puis ça pourrait être pire franchement de quoi tu te plains !? "

T'as sûrement raison, et c'est gentil de te soucier de mon cas social, mais tu sais, lorsqu'on est jemenfoutiste, il nous manque quelques outils essentiels pour parvenir à tout ça : la confiance en soi et en les autres, par exemple, tu sais, celle que l'éducation nationale et la société t'ont arraché en t'ouvrant le bide en deux, laissant tes entrailles calcinées se déverser sur le bitume de ton adolescence. L'espoir ! Lui aussi a foutu le camp, je crois que c'était en même temps que BFM déféquait les exploits de ce fils de pute de Merah dans une école primaire, ouais, à peu près par là. La motivation ? Je dirais que les deux premiers outils étant morts et enterrés, cette pauvre vieille motivation est allée voir ailleurs si j'y étais surtout pas.

"Oh ça va Caliméro on t'a vu !"

C'est franchement mal me connaître. Je ne me plains pas, je constate et c'est un constat navrant, j'en conviens. Je SUIS comme ça. Mieux, j'ai banni les mots "sacrifices", "dépassement de soi", "effort" ou autre "surpassement" de mon vocabulaire. Parce-qu'il n'est pas que question de boulot, c'est pour tout pareil : la vie en société, le ménage, la politique, le sport, l'amour, l'actualité, les autres, leurs avis... Je m'en fous.

Je.
M'en.
Fous.

Certainement un déni volontaire de mon cerveau qui, pour se protéger, ou en tous cas pour garder sa tranquillité, fait fit de tout ce qui l'entoure. Atout ? Non, pas vraiment. C'est même un réel handicap. Rien ne m'intéresse, je ne crois en rien, je suis blasée.
(là normalement, tu t'es suicidé en t'enfonçant une à une les touches de ton clavier dans le rectum).

Paradoxalement, je dois être la personne la plus emphatique de l'univers. Je ressens toutes les émotions, les souffrances des autres, de chaque être vivant, j'ai encore plus mal qu'eux lorsque je me mets à leur place, ça me brûle la gorge, les entrailles et les yeux jusqu'au fin fond de la moelle osseuse. Là, je m'en fous plus du tout : je compense comme je peux.

Cet article est vraiment passionnant...
Soit.
Si tu es jemenfoutiste, sache que nous sommes loin d'être des cas isolés. La jeunesse actuelle a perdu ses outils, tous ses outils, et ça va être dur de les retrouver. Moi en tous cas, j'ai arrêté de chercher.

Pourquoi ? Parce-que JE M'EN FOUS JE T'AI DIS !

mercredi 29 mars 2017

Le Monday Shadow Challenge : kézako ?

J'ai participé ce lundi à mon premier Monday Shadow Challenge, et certaines d'entre vous m'ont posé la question : mais de keske ça s'agit ?


Le Monday Shadow Challenge (MSC) a été crée en janvier 2016 par Séverine, du blog Pimpante et Rafraîchie.
Le but"partager le make-up que vous aurez eu envie de réaliser à partir d'un fard, ou plus tôt d'une teinte donnée."
Séverine t'explique tout en détail dans cet article

La couleur donnée cette semaine (sur Instagram) était "Greenery". Autrement dit une couleur que je ne porte ja-mais. Je porte davantage du rose, du doré, du beige... Jamais de vert. Puis j'ai eu envie d'essayer. Après tout, je prends pas de risques : je ne bosse pas le lundi, je suis chez moi, zéro obligations, je n'avais rien à faire : c'est le moment idéal pour se peindre la gueule !


Comme je l'ai dis sur Instagram, je n'irais pas bosser comme ça, mais ça m'a amusé. 😊
Si tu participes, n'oublies pas le #mshadowchallenge !

Alors, prête pour lundi prochain ?

mardi 21 mars 2017

BIOTYFULL Box : le chouette concept

Quel meilleur jour que celui du printemps pour te parler de la Biotyfull Box !?! ♥

Des box, il en existe des centaines et j'en ai testé au moins une dizaine. J'ai été ravie, puis très déçue.

Ma copine Alice travaille pour Biotyfull Box et c'est donc grâce à elle que j'ai pu testé la box du mois de mars !


Le concept :

Clique sur l'image pour accéder au site !
Son prix : 39.90€ (au lieu de +85€ !)

Au début, ça m'a parut un peu cher. C'est vrai, pour à peu près le même prix, la BeTrousse offre environ 10 produits, par exemple. Oui, mais là, tout est bio, vegan, cruelty-free, et c'est vraiment, vraiment pas négligeable. La santé a un prix les gars...
Aucun échantillon, tous les produits sont full size, encore un très bon point.

Comme je vous l'ai dis très honnêtement sur snapchat (callipyche), je vais me servir de tout, aucune perte. Pour reprendre l'exemple de la BeTrousse (que j'aime beaucoup hein, même si j'étais bien plus enthousiaste au tout début, y'a quelques années. Notamment la trousse spécial cheveux qui était un pur délire ♥) il y a + de produits certes, mais je ne me sers jamais de tout. Je donne beaucoup : à mes copines, à ma mère, les produits que je trouve inadapté à ma peau, à ma vie. ^^
Là, il y a 5 produits, mais tous me conviennent.

Je découvre vraiment : je suis une vraie bite en tout ce qui est soins naturels, huiles essentielles, comment s'en servir, quelles vertus etc. (Merci au passage à Compotes et Capotes pour sa science ! Allez vite découvrir son blog, vous m'en direz des nouvelles !) Je me renseigne, je scrute et décèle quelles potions je vais bien pouvoir créer avec tout ça. Hashtag Dumbledore.

Bilan très positif pour ce premier test.

Tu connais ? C'est quoi ta box préférée ?

lundi 13 mars 2017

BOTANICALS FRESH CARE : la nouvelle gamme capillaire écoresponsable par L'Oréal

Toi aussi ça te fait drôle de lire "écoresponsable" et "L'Oréal" dans la même phrase ?

Et pourtant. Cette année, L'Oréal s'engage.
Grâce à SAMPLEO, j'ai pu tester :

le shampoing à la coriandre pour cheveux fragiles

Préparation renforçatrice infusée d’huile de graines de coriandre pour revitaliser & renforcer des racines aux pointes.
Parfum frais revigorant. Sans silicone, sans paraben, sans colorant. 

7.90€ disponible chez Carrefour, Carrefour Market et Monoprix

et le soin sans rinçage à la carthame pour cheveux secs

Préparation nutritive infusée d’huile de carthame pour discipliner la chevelure sans alourdir.
Parfum frais relaxant. Soin sans rinçage. Sans silicone, sans paraben, sans colorant.
8.90€ disponible chez Carrefour, Carrefour Market et Monoprix


Les promesses de la gamme VS mon avis :

"Tous nos ingrédients sont sélectionnés avec soin à la fois pour leur vertu et leur efficacité."

En voici la liste (si t'y comprends quelque chose...) 

INGREDIENTS : AQUA / WATER • SODIUMLAURETH SULFATE • COCO-BETAINE • LAURETH-5CARBOXYLIC ACID • COCAMIDE MEA • ISOPROPYLMYRISTATE • COCOS NUCIFERA OIL / COCONUT OIL •SODIUM CHLORIDE • SODIUM BENZOATE • SODIUMACETATE • SODIUM HYDROXIDE • PEG-60HYDROGENATED CASTOR OIL • POLYQUATERNIUM-10 •SALICYLIC ACID • LIMONENE • LINALOOL • BENZYLSALICYLATE • BENZYL ALCOHOL • ISOPROPYL ALCOHOL •GERANIOL • CORIANDRUM SATIVUM SEED OIL /CORIANDER SEED OIL • CETEARETH-60 MYRISTYL GLYCOL• CITRIC ACID • HEXYLENE GLYCOL • GLYCINE SOJA OIL /SOYBEAN OIL • PARFUM / FRAGRANCE. (F.I.L. C191080/1).

Franchement, y'aurait écris wsdlfjwxdvnwskdhf pour moi ça voudrait dire la même chose. #loose
Je suis jemenfoutiste à ce point là. A vue de nez ça m'a l'air par trop mal mais je ne suis pas complètement dupe, y'a forcément un ou deux ingrédients qui puent des pieds, c'est L'Oréal hein.

"Toutes nos préparations sont 0% silicone, 0% paraben, 0% colorant."

Alors là je les crois. Mes cheveux ne regraissent pas aussi vite qu'avec un autre shampoing siliconé, et je peux me laver les cheveux tous les jours sans qu'ils deviennent secs et sans les abîmer. 

"Nos flacons sont composés à 100% de matière recyclée, hors colorant."

Ok j'te crois. Bravo pour ça. #JeFaisLeTri 

"Nos parfums aromatiques sont composés de notes botaniques, qui infusent votre chevelure pour un pur moment de détente et de sensorialité."

Alors là par contre... Ça sent vraiment, vraiment autre chose que mes shampoings habituels bourrés de fragrances artificielles qui te font sentir la Soupline du cuir chevelu. Là, t'as + l'impression de te laver le crâne avec un bouquet garni avant de faire une blanquette de veau. Fexfy. C'est pas désagréable, mais ça sent fort la garrigue quoi. Tu prends l'accent de Marcel Pagnol en te frictionnant la tête et tu t'y crois à mort, con !
Le soin sans rinçage quant à lui sent un peu la menthe. Des odeurs fraîches pour cette gamme donc ! :) 

Au final : je suis plutôt satisfaite de ces produits. Je les utilise maintenant depuis environ 1 mois, presque tous les jours, et mes cheveux sont doux, brillants, pas alourdis ni ternes... Bons produits.

Tu as testé ?

samedi 11 mars 2017

À toi, le parent (beaucoup trop) laxiste.

Non parce-qu'à un moment donné, il faut dire les choses.
Attention, je ne vais donner aucune leçon d'éducation, premièrement parce-que je dois être dans le top 10 des pires mères du monde et deuxièmement parce-que je m'en bas profondément la race de ce que tu fous avec tes mioches chez toi.

Seulement, il faut bien avouer que malgré nous, on est souvent confronté à la médiocrité parentale. En voici quelques exemples.


  • Au boulot. Le petit Kevin a tout juste 3 ans, sa mère l'a habillé tel un motard, blouson de cuir et lunettes vissées sur le crâne, tenant sa mèche blonde pleine de gel sur son crâne encore mou. En tant que bonne bibliothécaire qui se respecte, je m'accroupis pour m'adresser à lui et là... ce petit enculé me retourne une baffe d'anthologie. A l'heure où la mienne aurait déjà traversé la salle sur le bide, la maman concernée, le regard bovin et le sourire niais me regarde l'air de dire "Gnééééhéééé c'est un petit rebelle mon Kevinou". Je ravale ma salive et je serre les dents, imaginant très fort dévisser la tête de cette jeune racaille, tout en plantant un cutter dans le bide de sa pondeuse. Hashtag JeNeSuisQuAmour
  • Nous sommes invités à l'apéro chez des amis, mais le petit Johan en a décidé autrement. Ça fait 10 minutes qu'on est là et il a déjà balancé le plat entier de cacahuètes sous le canapé, tapé sa mère, son père, le chat et la télé. Ouais ouais, je sais que la fessée est interdite, mais à quel moment tu vas te décider à lui décalquer sa face de connard ? Hashtag PiedBouche
  • Ta copine Nath' t'appelle pour passer boire le café. Of course, que tu lui réponds. Elle arrive, avec son inséparable petite Stacy. Tu sers le café, tu essaies d'en placer une, mais tu constates avec désappointement que Stacy aura le monopole de la conversation pendant 1h30, parce-que sa môman n'osera pas lui demander de fermer sa grosse gueule pendant que les grands causent. Hashtag Taggle
  • Nous allons manger chez nos amis. Les gosses sont plutôt tranquilles (oui oui !), ils regardent un film pendant qu'on discute. Puis les parents commencent à parler de sujets dont on se branle profondément : "Tu vois par exemple Killian est quand même beaucoup plus éveillé que Marvin. Ah beh ouais, Marvin lui c'est les muscles, c'est un sportif. L'autre c'est une crevette mais attention hein, y'en a là-d'dans !"... Les gosses entendent tout et moi j'ai envie de chialer pour eux d'avoir des parents si cons. Hashtag OnComparePasSesGossesTêteDeBite 
  • Tu croise enfin ton amie Aurélie, que t'as pas vu depuis 3 ans. La fameuse Aurélie avec qui tu as fais les 400 coups, la reine de la teuf. On décide de se retrouver autour d'une bonne bière, elle est accompagnée de ses deux enfants, pas d'soucis, on va quand même pouvoir parler, y'a pas d'prob... Ah beh si... au final elle a passé 3h a te raconter son accouchement en détails, le pipi, le popo, les nuits, la vie si merveilleuse depuis la naissance de ses merveilleux enfants dans sa merveilleuse vie de merveilleuse maman. "Tu reprends une bière ?" "Non ça va je vais aller me saouler la gueule avec quelqu'un de moins chiant, bisou". Hashtag CommeTétaisCommeTesDevenue
Alors alors, t'en as vu toi aussi ? Raconte !

mercredi 22 février 2017

10 astuces pour penser à autre chose qu'à bouffer

Mon coaching en ligne (→ tu peux cliquer si tu veux tout savoir là-dessus) a été plutôt efficace sur le point motivation et positivité, mais il y a un vieux démon que je ne peux révoquer : mon rapport passionnel avec la bouffe.

Je me régale de faire des soupes, de manger sainement, de voir mon poids diminuer, mes fringues moins serrées, faire mes courses intelligemment... C'est agréable de vivre sainement, c'est adulte, moderne.

Mais il arrive un jour, obligatoirement, irrésistiblement, où j'ai envie, besoin, de nourriture-doudou. J'ai besoin de raclette, de la manger en fermant les yeux et en jouissant, de lui rouler des pelles. J'ai besoin de magret de canard avec sa purée de patates douce à la crème fraîche épaisse 8000%, j'ai besoin de lui dire que je l'aimerai toute ma vie, que je ne peux pas avancer sans elle, que je préfère sacrifier ma vie sexuelle et sociale pour lui consacrer tout mon amour jusqu'à la fin des temps.

Puis après je regrette, je me hais, je suis grosse et j'envoie tout se faire enculer.


Oui, j'ai un RÉEL problème avec la nourriture.

Sur ces entrefaites, j'ai pris conscience qu'il était temps d'établir une liste des choses à faire en remplacement, en cas de goinfritude aiguë. C'était pas gagné. Mais vraiment. Puis, certaines choses ont fonctionné ! Sachant que le sport, les activités manuelles et intellectuelles sont exclues dans mon cas, voici ce qui m'a permis de ne pas (trop) craquer :

👊 boire un demi-litre d'eau citronnée. Je sais, ça vaut pas 4 Kinder Bueno, mais la fierté ressentie après avoir sifflé toute cette flotte est intense, et on n'a pas envie de tout gâcher. Et dès que le besoin s'en fait sentir : tisanes à foison et fruits frais.

👊 méditer. Réfléchir à ce qu'on voudrait être. Faire bosser son mental comme une guerrière, se dire qu'on est une ouf et que RIEN ne pourra nous faire céder comme une vieille bouse. Rien, même pas ce sandwich jambon-mayo-mozza (si, ça existe).

👊 se brosser les dents : beh écoutes, moi, le fait d'avoir la bouche propre, ça me donne pas envie de la resalir.

👊 téléphoner à une copine, jusqu'à ce que l'envie passe. Si t'as rien à raconter, invente. Et si t'as pas de copines, appelle ta mère. Ou fais des blagues à Pôle Emploi. Si tu as d'autres hobbies (couture, tricot, dessin, peinture, gode michet, n'hésites pas ! Tout est bon à "prendre"... du moment que tu oublies que tu as faussement faim).

👊 aller faire un tour. N'importe où, même juste dans ton jardin, sur ton balcon, dans ton quartier. Respire un grand coup, marche, respire, marche. Là, ça va déjà mieux.

👊 écris. Achète toi un joli cahier où tu te racontes pourquoi tu as décidé de perdre du poids : Ex : "J'ai décidé de perdre du poids pour être moins essoufflée, pour être mieux dans ma peau, pour m'offrir une putain de séance shopping de compèt' dès que possible... etc". Puis ce que tu feras quand tu aura perdu tout ce poids "Quand je pèserai enfin __ kg, j'irai à la plage en bikini, je porterai des robes légères, je reprendrai la danse, je ferai un strip-tease à chéricoco telle Salma Hayek dans "Une nuit en enfer" etc..." Fantasme sans limite à "ton futur toi". ♥

👊 regarde des photos d'Angelina Jolie à poils. Ça calme.

J't'avais prévenue.
👊 épile toi ! Mais OUI c'est une vraie astuce ! Surtout si t'es comme moi et que t'es croisée avec Chewbacca : ça va te prendre du temps, et t'auras pas le temps d'y penser que bim, ce sera l'heure du repas et tu pourras manger normalement.

👊 fais-toi belle ! On rejoint un peu le point précédent, mais prendre soin de soi, sans forcément tomber dans la superficialité absolue, fait un bien FOU ! ♥ Des gommages, des bains de pieds, du vernis, des masques, des huiles... On chouchoute notre futur corps de rêve.

👊 cuisine. Mais si ! Quand tu cuisines, t'es occupée, tu penses donc moins à bouffer. Non seulement ça te passe l'envie, mais en + c'est utile et tu seras contente d'avoir régaler tout le monde ce soir. :)

J'espère t'avoir un peu reboosté car je t'avoue que j'ai fais cet article pour m'auto-rebooster...

💪 FORCE ET HONNEUR !!