mercredi 6 janvier 2021

Apprendre à vivre seule ou le syndrome de la solitoudiné.

Oui beh c'est bon.

Je sais que le titre même va faire friser quelques sourcils mais pour moi, ce fut une épreuve. 

J'ai passé 12 ans de ma vie avec le même homme, mon mari, le père de ma poulette. 12 ans. C'est presque la moitié de mon âge ! (ta gueule) Et se retrouver seule, dans cette maison, du jour au lendemain m'a terrorisé au début. Je comprends que certaines femmes ne quittent jamais leur conjoint. Ce pas, que dis-je, ce gouffre à franchir, c'est flippant. 

Douze années d'habitudes confortables, de petites manies, de tâches réparties parfaitement. Douze années de séries binge-watchées en une nuit, serrés comme deux scratchs, de mots inventés et compris uniquement par nous. Douze années à s'endormir les pieds collés et à se gratter le dos. Une jolie routine bien douillette comme je les aime en somme.

Et RRRACK ! Un jour tu te lèves et c'est terminé.

Ce n'est ni de sa faute ni de la mienne, c'est seulement notre décision. Je précise pour étancher la soif de gossip des vipères environnantes, coriaces ces bestioles. 

A cette angoisse déjà bien empreinte s'est ajoutée l'incommensurable culpabilité de briser notre noyau familial si moelleux. Raison pour laquelle la plupart des couples restent ensemble, finissant mollement par se haïr... Je me souviens m'être dis, en inondant le tapis de larmes et enchainant les cigarettes : "Mais putain... en plus je ne sais RIEN faire seule !"

Et puis, après trois jours en position latérale de sécurité à pleurer du sang et à te ronger les ongles de pieds, tu constates que le tapis sèche petit à petit. Tu commences à te redécouvrir. Tu te fais violence, tu fais des choses que tu ne faisais jamais plus, tu essaies. Puis bim, un matin tu montes un meuble toute seule. Oui. Moi qui ne sais même pas assembler un jouet Kinder ! Je l'ai fais ! Ok j'ai PEUT-ÊTRE  insulté toutes les divinités des cieux en biélorusse, j'ai PEUT-ÊTRE maudis l'univers et ta mère la chauve et j'ai  PEUT-ÊTRE perdu des cheveux, mais je l'ai fais. Et beh voilà, ça rend content. 

Le lendemain, tu décides de franchir une autre étape. Puis une autre. Puis t'as moins peur. Puis tu prends confiance. Puis tu relativises. Puis la vie continue.

Ou presque. Encore faut-il ne pas retomber dans ces vieux travers qui consistent à se persuader d'être amourachée du premier peigne-cul venu et se le coller en guise de pansement. Mais je crois que j'en ferais un article complet, tmtc. Ne nous égarons pas.

Mon petit fion, ce billet s'adresse à toi.

Toi qui refuse de partir par peur du syndrome de la solitoudiné et qui reste par habitude : pars avant que le venin ne s'installe, car c'est bien là la pire des situations. La vie est encore longue et il va t'arriver 1000 trucs cool. Rien n'est figé. Avoir peur c'est normal, noyer le tapis aussi, mais tu vas y arriver. ♥

Et tu sais quoi ? La solitude on y prend goût. (j'ai vraiment écris ça ?!) 

BisÔu ♥

20 commentaires:

  1. Une pluie de câlins virtuels. T'es belle, t'es forte n'en doute jamais.

    RépondreSupprimer
  2. Mon dieu, que votre texte me fait du bien...
    Je suis une jeune femme de 30 ans (oui jeune !), j ai 2 enfants de 12 et 10 ans. Je suis avec "mon homme" depuis mes 15 ans (la moitié de ma vie), à 18 ans, notre premier enfant et 2 ans après le dernier... J ai voulu tout faire trop vite, maintenant, je m en mord les doigts..
    Cela fait des années que sa ne va plus, je lui dit, je le menace, mais comme une conne (oui, parce que j en suis une), je reste...
    Je sais la verite, je l à voit tous les jours, c est terminé mais comme vous l avez si bien dit, j ai peur, peur d être seule, peur de ne pas arriver, peur de ne pas me relever... Donc, je reste et je sombre petit à petit...
    Votre texte m à fait du bien car cela me prouve que vous y êtes arriver et que je peux aussi le faire, que même s il y aura des moments plus durs que d autres, nous sommes fortes !! Et j y arriverais, comme vous...
    Merci, merci pour tout, merci pour ce texte, merci pour vos mots, merci d être vous, tout simplement...

    RépondreSupprimer
  3. Je suis passée par là il y a 16 ans ! C'était super dur mais avec 3 enfants j'ai pris mon courage en main et j'ai avancée et encore aujourd'hui j'avance à petit pas mais seule je ne me suis jamais replacé...
    Continue à écrire moi perso j'adore ��

    RépondreSupprimer
  4. Oh oui on s'y habitue, un peu trop même de mon côté et avec le Covid j'deviens limite asocial maintenant !!!
    Force à toi dans ce nouveau Chapitre et MAZETTE j'aime ton blog autant que ton insta <3

    RépondreSupprimer
  5. Non mais c'est tellement génial que tu ais eu l'idée de refaire ton blog, j'adore te lire, toujours beaucoup de pertinence avec de l'humour en prime dans ce que tu dis, on adooore ! Donc moi je dis : continue comme ça ma petire callipyche ♡

    RépondreSupprimer
  6. Oh là là que j’aime te lire et d’autant plus quand comme toi je suis passé par ces étapes là !
    Tu le décris que trop bien et tu vas voir avec le temps (2 ans pour ma part) on y prend vraiment goût à la solitude ça devient presque un refuge certain fous et une excuse d’autre fois...
    Au plaisir de te lire à nouveau et en attendant je m’en vais te retrouver sur insta...
    Bisouilles
    Mum_4_life_31

    RépondreSupprimer
  7. Je dois dire que ton insta est de qualité supérieure pour moi par tout ce naturel, cette franchise et je dois l'avouer toute cette vulgarité que j'affectionne particulièrement ! Et bien je ne suis pas déçu de lire ton blog qui dans la même lignée est vrai et putain qu'est ce que ça fait du bien!!!!!
    J'ai quitté le père de mes deux premières filles avec la diarrhée tellement j'avais peur de la solitoudiné comme tu dis! Mais en fait c'était la meilleure décision de ma vie! Je ne l'ai absolument jamais regretté et j'ai carrément même appris à me respecter enfin bordel!
    Merci de partager tout ça avec la cômu, avec nous quoi, c'est top��

    RépondreSupprimer
  8. J’aime beaucoup ton compte et je découvre ton talent d’écriture, bravo!!
    J’espère que cette nouvelle vie te sera douce (comme une figue fraîchement épilée, on n’allait pas s’emballer non plus!... 🍑)

    RépondreSupprimer
  9. Force à toutes les nanas solos! 💪🏼
    Être seule c’est aussi de rendre compte qu’on est bien plus forte qu’on ne le croit.

    RépondreSupprimer
  10. Ça donnerait presque envie de divorcer pour me prouver que je peux faire les choses seules ❤

    RépondreSupprimer
  11. j’adooooore être seule. on a eu un peu le même
    Parcours de couple toi et moi, 12 ans bientôt avec mon mari que j’ai épousé une semaine avant toi et Cyril.
    Je l’aime mais je sais que j’aurais très bien pu vivre seule connaissant mon caractère. Par contre, si un jour je ne l’aime plus, je ne sais pas si je serais capable de le quitter pour ne pas faire souffrir notre fille. Il faut un sacré courage pour avoir fait ce que tu as fait, j’admire à mort les femmes qui ont les ovaires de le faire putain!

    RépondreSupprimer
  12. Et je te souhaite que du bonheur à venir ma belle. Je te suis depuis je crois plus d'un an maintenant et surtout reste toi même, ne change rien. Avec ta poupette vs êtes magnifique. Tu as franchis ce cap et tu en franchira d'autres. Pleins de gros bisous ❤️

    RépondreSupprimer
  13. Je t'adore encore plus après cette lecture.. J'ai monté le même meuble que toi après ma séparation �� bisous profite bien de toi même pendant ta soulitoudiné ��

    RépondreSupprimer
  14. Un texte fort et puissant pour moi... 8 ans et je pense erre arrivé au bout... Des horaires compliqué (matin. 7h 15h après midi 14h30 23h)un week-end sue deux au travail, les jours fériés.. Deux princesses d à peine. 5 ans... Alors je reste mais c'est toute aussitôt dur... '

    RépondreSupprimer
  15. J’ai peur, putain! J’ai peur de finir en dépression comme ma mère au point que mon fils finisse en foyer comme moi, de laisser le petit un week-end sur deux à son père alors qu’il ne sait pas s’en occuper et perd vite patience avec lui, peur de passer la nuit seule, peur de ne plus sentir mon cœur battre au moment où monsieur rentre du travail, peur de devoir affronter la vie seule avec un petit bébé de 3 mois, etc...! J’ai une de ces peurs, ça me donne la gerbe et me fait baisser la tension!

    RépondreSupprimer