samedi 16 juillet 2016

Pourquoi bloguer rend heureux ?

Je crois que toutes les blogueuses, Youtubeuses ont déjà lu ce genre de réflexions : "Mais pourquoi tu nous impose ta gueule/tes articles alors que t'es pas douée/t'es moche/t'es grosse/tu pues ?!"
Alors aujourd'hui, plèbe de l'humanité, je vais répondre à tes interrogations.

Tu vois, bloguer, c'est c'qu'il y a d'plus beau. Bloguer, c'est monter si haut, et.. ta gueule.


Communication et bonne foi.

Je saurais pas bien vous expliquer la sensation que j'ai quand je sais que je vais commencer un article : le fait de m’asseoir à mon bureau, le café fumant à côté, une clope pour combler les manques d'inspiration, un fond de musique, parfois, les idées qui fusent et les mots qui ne veulent pas venir, l'agacement, la délivrance une fois que tout est plié, la publication et, enfin, la joie d'avoir vos retours, échanger, débattre.

Je crois que la communication est ce que je préfère dans la vie; peu importe les avis, les idées, faut que ça claque, faut envoyer de l'argument, faire péter du raisonnement et se la raconter de la rhétorique. Y'a que ça qui compte.
J'veux dire, un apéro entre potes serait bien pourri si on passait la soirée à ne parler que des cicatrices de Brandon ou des médailles de judo de Johnny. Enfin, perso je me casse.

Je peux tomber amoureuse d'une personne qui sait trouver les mots, qui parle sans s'écouter.
La communication, lorsqu'elle me manque IRL, je la retrouve ici. Disons que j'ai un autre moyen d'ouvrir ma gueule qu'en live avec d'autres humains. Ici (blog, FB, Instagram, Twitter, Snapchat...), c'est virtuel, mais je crois que j'arrive quand même à rester moi-même (ok c'est bon, je retouche à mort les photos, mais c'est tout !), j'essaie d'écrire comme je parle, même si des fois c'est pas joli (et que de ce fait on me censure, ta race), tant pis, c'est moi.

Quel plus beau cadeau de l'existence que de réussir à rester soi-même ?

Voilà, ça plèbe, c'est le premier point.

Thérapie et délivrance.

Il y a tellement de choses que j'ai partagé avec vous, des trucs marrants, d'autres beaucoup moins.
Un blog, c'est aussi une manière d'exorciser les angoisses. Pour ma part hein. Je n'imagine pas un blog où je ne parlerais que de vernis à ongles. Déjà parce-que j'en ai rien à foutre, mais il me manquerait aussi ce côté "sincérité" et vrai. Je dois être un peu mégalo, à toujours vouloir vous parler de ma vie en fait... Mea CULpa.
Les lecteurs sont malgré eux une sorte de réceptacle à humeurs, et rien que pour ça, merci.

Un passe-temps comme un autre. 

Depuis gamine j'écris. C'est mon activité favorite je crois (après manger...). Y'en a c'est le ménage, le sport, la drogue, le slut-shaming sur internet (la sooolitooouuudinééé ♫), moi c'est les mots. Je les manie pas toujours bien, mais je sais toujours ce que je pense (...) et j'essaie d'arriver à le dire. Qu'importe le vocabulaire, pourvu qu'il y ait l'idée, et qu'importe les idées, pourvu qu'on en débatte.
C'est aussi un moyen de combler la solitude. Si je m'ennuie, que j'ai envie de rien, il me reste toujours une lueur de motivation pour me mettre à l'ordi et "vous" parler.

Rencontres

Mon blog, ça a été aussi et surtout l'occasion de rencontrer (IRL ou pas), des personnes extra... Je pense à Cad ma swappeuse adorée, Mona avec qui je me fends la gueule sur Snapchat, Laura aussi, Jessica, Ali & Bé, Mandie, Emilie, toute cette bande de folles qui sont aussi fidèles qu'à la masse. Puis les rencontres dans la rue, comme si j'étais célèbre, ou les petites attentions que je reçois... C'est tellement gentil et bienveillant. Ça me fait sortir du quotidien, et j'adore ça.
En gros, si t'as pas d'amis et que t'as envie de parler : ouvre un blog, tu ne seras plus jamais seul.

Voilà, Plèbe, c'est pour ça qu'on écrit. Je suis d'accord, le fait de ne pas être douée, puis moche, puis grosse, puis odorante, c'est pas cool pour ta vie quotidienne et ta santé mentale, mais sans vouloir faire la neuneu à coups de "çuilaképacontan ilakaparegarder", je te conseille, si tu me détestes, d'essayer de t'occuper ailleurs au lieu de t'imposer ma tête de nœud tous les jours. Promis, je ne viendrais pas te forcer à me lire.

Et toi, t'as envie d'ouvrir ton blog ? Et tu nous parlerais de quoi ?

BisouEntreLesFesses. ♥

4 commentaires:

  1. Ooooooooh ma blondasse bonnasse t'es archi genialasse (pour rester sur les -AS) mais pas connasse.

    Gros bisous d'amour ❤️ Vive les blogs et vive nous Oh combien célèbres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère pouvoir te rencontrer un jour, afin qu'on puisse s'entrechoquer le bide façons vieille gelée à la menthe. <3

      Supprimer
  2. (je viens de voir que t'étais sur IG... je me suis abonnée fissa XD)

    Bizarrement je ressent tout ça quand j'écris que ce soit un truc futile ou nettement moins... Sauf que qu'on ne m'a pas encore traitée de moche/grosse/qui pue... mais je ne me fait pas d'illusion, c'est pas toujours bisounours land.

    J'ai déjà ouvert un blog (et même un deuxième qui est un peu en pose, j'attend d'avoir du temps ET du soleil) et il parle de tout, de la pluie, du beau temps; de make up et de truc moins drole...

    "En gros, si t'as pas d'amis et que t'as envie de parler : ouvre un blog, tu ne seras plus jamais seul." en fait c'est totalement ça +100 (même si j'ai des amis en vrai hein :p )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a les amis en vrai, et les amis ici. Les relations sont pas les mêmes, mais c'est justement ce qui me plaît. Fais péter tes blogs !

      Supprimer