samedi 7 novembre 2015

Le syndrome Eve Angeli.

Je m'adresse aux hommes.

COMMENT FAITES-VOUS POUR SORTIR/MARIER/ENFANTER DES MEUFS PAS MARRANTES ?

Non, pas que je me crois drôle, mais franchement...

Je me suis retrouvée dans des situations tellement navrantes (comprendre : reloues et chiantes à mourir).

Exemple concret : mon mec a décidé d'aller regarder un match avec ses potes. Il insiste pour que je l'accompagne. Amoureuse et donc, con, j'accepte. Je me retrouve dans un salon, avec 7 mecs avachis sur le canap', une main dans le panier, une autre à la bière. Ça rit gras, ça se gausse, c'est viril.
Je comprends que je vais devoir m’asseoir à table, avec les filles, plus loin. On me propose un café, pas de bières, non... Bon, ok.
Je prends mon café, et là...


Saches d'abord que je ne fais pas du tout mais alors PAS DU TOUT partie de ce ramassis de connes qui passent leur temps à dénigrer les femmes. Tu sais, ces meufs qui répètent sans arrêt "Ah non mais moi j'préfère traîner avec des mecs hein, les meufs c'est trop naze !" Ta gueule. Pitié. On a les ami(e)s qu'on mérite, tête de nœud. Si TOUUUUUUUTES les meufs que tu côtoies sont des connes, poses-toi les bonnes questions.

Parenthèse fermée.

Là donc, arrive un florilège joyeux de conversations aussi intéressantes les unes que les autres, à grands coups de césarienne, de dilatation, de réunion parents-profs, de Kylian qui est certainement surdoué vu qu'il a enfin réussi à chier dans son pot, de chirurgie esthétique et de "j'suis tellement irremplaçable pour mon entreprise"... 2 heures.
DEUX HEURES comme ça putain.
C'est mou. Ça se la raconte. C'est pas gentil. C'est pas agréable. C'est m.o.u. Ces filles sont molles de l'intérieur.
J'ai franchement pas le niveau intellectuel pour entreprendre des sujets sur l’apartheid ou le dernier prix Nobel, mais je pense que je mérite quand même mieux que ça.

Je sais pas si je détiens la vérité, mais je sais que si nous les avions reçu chez nous, j'aurais essayé de rendre les choses légères, on aurait bu un coup, j'aurais essayé de les faire rire, je me serais intéressée à elles, puis si y'avait eu mes cops, on aurait essayé de se faire rire mutuellement parce-que c'est ça la politesse, pour nous.
Et surtout, on aurait fait autre chose. On serait pas restée là plantées comme des grues, à attendre que Kikidoudou ait terminé sa bibine. J'suis pourtant tellement pas féministe, mais ça m'a mit mal à l'aise, entre la situation et les conversations... SeSentirInutile.com
Tu l'auras compris, c'est terminé.
Après, j'ai des copines tellement cons (♥) que j'ai un peu de mal à rencontrer d'autres personnes, trop normales à mon goût. Mais c'est un autre sujet.

Il y a plein d'hommes très drôles, intelligents, mais on les voit la plupart du temps avec des filles aussi creuses que des assiettes à soupe. Des "mamans qui déchirent" quoi. Des kikoOfilles. Des filles qui tirent la langue sur les selfies et qui partagent des panneaux très spirituels sur Facebook comme "Je suis tombée, je m'ai fait mal, mais je me relèverai encore plus forte. Partage si toi aussi t'es con comme un balai brosse." Des filles qui se regardent le nombril vraiment trop souvent.
Sans déconner les gars...? Ok, le cul, la bite n'a pas d'oreilles, touSSa. Mais bordel.
C'est vraiment qu'un truc de meufs de préférer se taper Serge Gainsbourg que Brad Pitt ? De préférer le cerveau au physique ? Comment peut-on tomber amoureux, AMOUREUX d'une assiette à soupe ?

Je ne parle pas de timidité. On peut être timide et très pertinente une fois en confiance.
Evidemment, il ne s'agit pas d'être toutes pareilles et de créer un troupeau de filles qui rient H24, mais y'en a, je me demande vraiment ce qu'on peut leur trouver. Il en faut pour tout les goûts, sérieux ?

J'attache peut-être trop d'importance à l'humour. J'aime tellement me fendre la gueule, et je redoute tellement le syndrome "sois belle et tais-toi". Pourtant au premier abord je fais vraiment piche. Au deuxième aussi, en fait. D'où le pseudo, tu l'auras deviné. Mais j'aime surprendre les gens qui prennent la peine de découvrir ce qu'il y a derrière. Des fois ça fonctionne, d'autre fois beaucoup moins, on est tous le con de quelqu'un. Mais je crois pouvoir dire sans prétention que... MERDE, je mérite mieux que ça.

Fatalement, si je mérite mieux, toi aussi. Pourquoi ? Explique-moi.

Qu'est-ce qui vous séduit vraiment chez une femme ? Passée la furie intra-slipos, qu'est-ce qu'y fait que vous vous dites : c'est ELLE.

C'est quoi la femme parfaite ?

Je devrais m'en taper, mais j'avais rien à faire, alors j'ai écris.
De rien.
Bisou.
Et bisou à Eve Angeli, qui a au moins le mérite d'être drôle, malgré elle.

8 commentaires:

  1. Désillusion... moi qui t'avais préparé un plateau de crudités - fromage blanc 0% avec une tisane (au fenouil oui ^^), pour parler tranquillement entre nous de mon accouchement ô combien sanguinolent... va falloir que je refasse mes fiches :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (en + je parie que tu ne cliques jamais sur mon pseudo pour voir le lien rattaché... au cas où, je te fais le coup depuis un moment si tu veux te marrer)

      Supprimer
    2. HAHA, t'es con ! <3 On en mangera, hein ? Dis !

      Supprimer
  2. Je crois que là, les nénettes des poteaux à ton chéri, c'est au-delà du "pas drôle"… Bien sûr, il y a de ça. Je veux dire, on peut parler de son boulot, de ses enfants ou du supÊrbe rouge à lèvres pailleté acheté chez Séfonouille et avoir une anecdote cocasse à raconter, ce qui allège l'atmosphère entre deux étalages de nombrilisme mais… ne parler que de soi, c'est aussi de l'inculture. Quand je rencontre des gens, on finit toujours par parler ciné/télé/bouquins/zique, ce qui, même si les gens en face n'ont absolument pas les mêmes goûts que moi, est autrement plus intéressant que des étalages de vie intime et maritime…

    Les sites de Facebook avec les panneaux-cons, je les ai tous bloqués XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais carrément ! On parle aussi de nos enfants de temps en temps, mais on a suffisamment de matière grise pour vite passer à autre chose. On a une vie à côté ! ^^

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  3. Putain... je serai sortie me promener ou j'aurai regardé le foot, ç’aurait été plus intéressant que rester à table avec ses filles... J'ai des copines filles avec qui je m'entends très bien mais niveau boulot dans une communauté, je préfère bosser avec des mecs, ça bitch pas, ça dit ce que ça pense et on sait avancer et faire du bon travail. Sinon en ce moment, je bosse à domicile mais j'ai une très chouette équipe de nana. Ouf!

    enfin si t'es a table, je te garde et on fait connaissance non mais, on se marrerai bien avec toi ;)

    RépondreSupprimer
  4. Mél (Maîtresse)15 novembre 2015 à 23:08

    Putain mais comme je te comprends...
    Merci merci merci

    RépondreSupprimer