mercredi 23 septembre 2015

"C'est pas l'amour fou, mais j'suis bien avec lui".

T'as pas entendu cette phrase environ 5367 fois toi ?
Moi si.

Ce billet va s'adresser plus aux trentenaires (et +), qu'aux ados énamouré(e)s chaque jour.

COUP DE FOUDRE ET PAPILLONS VS GOÛT DE FOUTRE ET AFFECTION

Après tout, c'est quoi "aimer vraiment". On est grande, on a pigé, on sait que le coup de foudre et les papillons dans le bide ça dure pas. Et si, après tout, "être bien avec lui" suffisait ?

On est différents, on a pas eu la même éducation, on peut pas trop saquer sa mère et on est parfois consterné devant ses réactions, mais on est bien, tellement bien lorsqu'on se blottit le soir l'un contre l'autre. (smiley cheminée et peau de bête)

Le premier amour, ça fait bien longtemps qu'on l'a oublié, et on sait que ça n'arrive qu'une fois (ou 8, si t'as le même cœur d'artichaut que moi...).
Et, à force, arrive la capitulation. L'acceptation.
Il arrive un jour où, même si dans Tellement Vrai ils nous certifient le contraire, on accepte le fait qu'on n'aura plus jamais ces fameux putains de papillons dans le ventre, ceux qui t'envahissent les tripes lorsque Jason t'attends à 17h derrière les buissons du collège pour te rouler des grosses pelles.
Tout d'abord parce-que des pelles, quand t'en a rouler 589, t'en es rendue, mais aussi parce-que la fougue n'est plus, et surtout, l'emportement pour tout et surtout pour rien, a heureusement disparu.

Je t'aiiiiiiiiiiiime !!! ♫
Le vrai problème, après constatation flagrante, c'est que c'est presque complexant, honteux, de ne pas respirer l'amour à plein nez, de ne pas être heureux à mort, ne pas faire de plans sur la comète, ne baiser qu'une fois par semaine/mois/an, s'épanouir de peu... Le bonheur et surtout sa démonstration outrancière est fashion. (cf. cet article => )

Honnêtement, des couples vraiment faits pour être ensemble, j'en connais pas. Tu sais, genre Angelina et Brad... Oui bon ok, y'a qu'eux qui se sont réellement trouvé. Et encore, j'suis sûre qu'il la trompe, ou qu'elle pète au lit et qu'il ne le supporte plus.

"Tu dis ça pour te rassurer"
Peut-être un peu, parce-que, et mes ex-amants pourront vous le confirmer, je suis une des pires espèces sur Terre, je ne me souhaite pas à mon pire ennemi. ♥
Mais je vois surtout un nombre incalculable de couples autour de moi, des gens simples, qui sont juste "bien ensemble", et qui, devant la haute, font semblant, jouent un rôle, s'aiment "trop" et mal, rêvent d'être LE couple parfait.

"C'est super triste de plus y croire j'trouve".
Hé bien non. Je crois que je me suis trouvée. Je sais ce que je veux et ce que je ne veux plus jamais. C'est l'avantage d'avoir surconsommé.
Ce que je veux, c'est être bien, juste bien. Pouvoir chier la porte ouverte, me réveiller avec une crotte à l’œil sans complexes, étendre les chaussettes de mon bien-aimé, l'embrasser sur le nez, faire des concours de pets, s'en foutre, rire aux éclats, être pressée de rentrer pour être avec lui, préparer à deux le repas, boire un verre en se racontant la journée... Se voir dans 40 ans, malades, et ne pas être dégoûtée par cette idée.  Être bien, et ne pas avoir besoin de plus.

Après tout c'est peut-être ça l'amour, le vrai.

Alors ne te pose plus de questions, si t'es bien, y'a que ça qui compte.

♥ Coeur avec les doigts et smiley-bite ♥
PS : de rien pour l'article, je vous aime aussi.
PPS : Cyril, je suis bien. Merci.

1 commentaire:

  1. On est sur la même longueur d'onde surtout pour le dernier paragraphe. Et les gens qui sur joue en public, je trouve ça très faux. Je n'ai plus de papillon dans le ventre depuis longtemps ça n'empêche que je ne changerai pas de mec pour rien au monde. Nous n'avons plus l'air d'être un couplé d'amoureux transi mais non for mon un couplé uni ;)

    RépondreSupprimer